Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Plus de 67000 questions posées. Réponse gratuite sous 72h.

Question en attente de réponse

Différence entre statuts

Bonjour,
J'ai actuellement le statut de Technicien. On m'a informé qu'avec la fusion de l'agirc arco, le statut n'avait plus d'importance pour le calcul de la valeur de la retraite.
Après échange avec des collègues Agents de maîtrise, ceux-ci m'informent qu'ils versent des cotisations (ainsi que mon employeur) supplémentaires, retraite complémentaire.
Dois-je imaginer qu'il faut que je demande une revalorisation de mon statut (le nécessitant) pour cotiser pour une retraite complémentaire?
Merci par avance pour votre retour.
Cdlt

  • Imprimer
  • Partager

Réponses

Aurélie
Aurélie

Aurélie

Niveau
4
5000 / 5000
points

Bonjour Patrice,

Au régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco, le statut cadre, agent de maîtrise ou non cadre, n'a effectivement plus d'incidence sur l'attribution des droits et ce, depuis le 1er janvier 2019.

En effet, l’accord du 17 novembre 2017 a instauré un nouveau régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco, résultant de la fusion des régimes de l’Arrco et de l’Agirc.

Ainsi, désormais, les salariés cotisent au même régime Agirc-Arrco, quel que soit leur statut.

Les droits Agirc-Arrco sont donc calculés depuis le 1er janvier 2019 en fonction des rémunérations perçues entrant dans l'assiette de cotisations de Sécurité sociale.

Dès lors, quel que soit leur statut (cadres et assimilés, agents de maîtrise, techniciens,…), les salariés relevant du régime Agirc-Arrco cotisent auprès d'une seule caisse de retraite complémentaire sur 2 tranches de rémunération :
• la tranche 1, dans la limite du plafond de la Sécurité sociale,
• la tranche 2, comprise entre 1 et 8 plafonds de la Sécurité sociale.

Ainsi, le taux de calcul des points pour la Tranche 1 est égal à 6,20 % et à 17 % pour la Tranche 2.

C'est donc le montant du salaire qui détermine désormais le niveau des droits à retraite et non plus la qualification du salarié ou son positionnement hiérarchique dans la grille de classifications de la convention collective nationale appliquée dans l'entreprise qui l'emploie.

Les autres cotisations telles que la contribution d'équilibre général (CEG) et la nouvelle contribution d'équilibre technique (CET) sont également prélevées en fonction du revenu du salarié et ne sont, quant à elles, pas génératrices de droits à retraite.

A noter toutefois : si l'entreprise avait souscrit des conditions d'adhésion prévoyant un taux de cotisations supérieur au taux obligatoire pour certaines catégories de salariés avant 2019, ces conditions existent encore aujourd'hui et peuvent expliquer cette différence de cotisations.

A toutes fins utiles, pour de plus amples renseignements sur le calcul des cotisations de retraite complémentaire, je vous invite à consulter le lien suivant : https://www.agirc-arrco.fr/entreprises/embaucher-et-gerer...

Bonne journée,

Aurélie, Expert Retraite

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉