Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Plus de 67000 questions posées. Réponse gratuite sous 72h.

Question en attente de réponse

Expatriation Italie - retraite complémentaire Italienne / fonctionnement

Bonjour,
Je voudrais savoir quel est le fonctionnement de la retraite complémentaire en Italie. En effet, il s'agit de fonds de pension. Mais, y-a-t-il un minimum d'année de versement en Italie pour pouvoir y avoir droit? Peut on débloquer les fonds versés une fois rentrés en France?
Merci pour votre retour,
Anne.

  • Imprimer
  • Partager

Réponses

Bonjour Anne,

Le système italien de retraite de sécurité sociale repose sur un régime public obligatoire, financé par répartition (régime contributif), qui couvre tous les travailleurs. Il est complété, d’un côté, par des régimes d’aide sociale d'état, de l’autre, par des régimes complémentaires privés.

L'âge légal de départ à la retraite a été progressivement relevé (en prévision d'atteindre 69 ans et 9 mois en 2050). En 2020, il est fixé à 67 ans.

Pour avoir droit à une pension de retraite, l'assuré doit justifier d'au minimum 20 ans de cotisations payées et/ou créditées. En outre, les personnes assurées pour la première fois après 1995 doivent avoir accumulé un montant de pension au moins égal à 1,5 fois l'allocation d'aide sociale (soit environ 689,75 € en 2020).
Ces dernières peuvent également percevoir une retraite à partir de 71 ans, dès lors qu'elles ont versé 5 ans de cotisations (les cotisations créditées ne sont pas prises en compte).

La date d'adhésion au régime d'assurance vieillesse italien détermine le mode de calcul de la pension.
Ainsi, les assurés pour la première fois après 1996, ce qui serait votre cas dans l'hypothèse d'une expatriation prochaine en Italie, auront une pension calculée uniquement sur la base du système contributif.

Le calcul de la pension tient alors compte de l'ensemble des cotisations versées durant la carrière professionnelle d'un salarié. Le montant de l'allocation perçue est ainsi égal au produit de la somme des cotisations versées (après réévaluation) tout au long de la vie professionnelle de l'assuré et d'un coefficient variable selon l'âge, augmenté progressivement en fonction de l'espérance de vie.

Le taux de cotisation des salariés (secteurs public et privé) est de 33 % pour le
régime contributif, environ un tiers des cotisations étant à la charge du salarié et deux tiers à celle de l’employeur.

Les prestations sont donc étroitement liées à l’âge de départ à la retraite : plus cet âge est bas, moins le montant de la pension de retraite sera élevé.

Il existe effectivement comme vous l'indiquez dans votre post un système de retraite complémentaire facultatif. Celui-ci se compose à la fois de fonds ouverts et de fonds fermés, mis en œuvre par exemple dans le cadre de l'application d'une convention collective.

Les fonds fermés peuvent être financés à la fois par les salariés et les employeurs, ainsi que par le dispositif de financement des indemnités de fin de contrat (TFR). Les fonds ouverts permettent à l'assuré de percevoir une rente basée sur les seules cotisations qu'il aura versées au cours de sa carrière professionnelle.

Avant toute démarche d'expatriation, je vous conseille fortement de prendre contact avec les services du CLEISS (Centre des liaisons européennes et internationales de Sécurité sociale les mardi et jeudi, de 9h à 12h au 0145 26 33 41 ou en suivant ce lien : https://www.cleiss.fr/presentation/contact.html

Ceux-ci pourront vous apporter des renseignements précis concernant l'acquisition de droits à retraite de base et complémentaire en Italie.

Bon après-midi,

Christophe, Expert Retraite

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉