Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Plus de 67000 questions posées. Réponse gratuite sous 72h.

Question en attente de réponse

Condition de retraite complémentaire à taux plein en n'ayant pas cotisé précédemment seulement au régime général

Bonjour,
J’ai 59 ans et aurai 62 ans en novembre 2023, et souhaite prendre ma retraite à ce moment-là (~01/01/2024)
Mon relevé de carrière au 31/12/19 comporte les données suivantes pour le récapitulatif des trimestres :
• Total durée d’assurance : 130
• Total pour le taux tous régimes : 144
o Trimestres retenus : 130 au régime général
o Trimestres autres régimes : 14, dont 3 à justifier au moment du départ à la retraite
Parallèlement, la CNAV m’a adressé à ma demande un devis de rachat de trimestres d’études supérieures, avec les précisions suivantes :
1. Sans rachat : votre retraite du régime général au 01/01/2024 s’élèverait à 1200.60 € brut avec 146 trimestres de durée d’assurance au régime général et un taux de 45%,
2. Avec un rachat de 8 trimestres utiles option 1 : votre retraite du régime général au 01/01/2024 s’élèverait à 1334.00 € brut avec 146 trimestres de durée d’assurance au régime général et un taux de 50%,
3. Avec un rachat de 12 trimestres votre retraite du régime général au 01/01/2024 s’élèverait à 1443.65 € brut avec 158 trimestres de durée d’assurance au régime général et un taux de 50%
Pouvez-vous me confirmer les points suivants :
• Pour liquider ma retraite, il me faut 168 trimestres validés : au 01/01/2024 et en rachetant 8 trimestres, aurai-je bien 146+8 = 154 trimestres au régime général, et 14 aux autres régimes, soit au total les 168 trimestres requis ?
• De la consultation d’échanges précédents avec des adhérents sur le site j’ai compris que si j’obtiens le taux plein au régime général de la Sécurité sociale, la liquidation de la retraite à ce moment-là déclenche également la retraite complémentaire à taux plein, et que pour cela il suffit de choisir l’option 1 pour le rachat : cela vaut-il bien également si je n’ai pas cotisé qu’au régime général sur toute ma carrière ? (cf ci-dessus, j’ai cotisé 14 trimestres à la CNIEG – service national et années de salarié à EDF)
• Mon contrat de travail va être rompu au printemps par une rupture conventionnelle et je vais m’inscrire à Pôle Emploi : si je retrouvais pas de travail d’ici mes 62 ans, cela aurait-il un impact sur ce qui précède ?
En vous remerciant par avance,

Bien cordialement

  • Imprimer
  • Partager

Réponses

Bonjour René,

Pour les personnes nées comme vous en novembre 1961, la retraite peut effectivement être versée à taux plein à compter de 62 ans sous réserve de totaliser 168 trimestres, tous régimes confondus, pour l'ensemble de la carrière.

Si votre rachat de trimestres vous permet de justifier des 168 trimestres requis, régime général et Cnieg confondus, et d'obtenir votre retraite de base à taux plein, votre retraite complémentaire sera calculée sans minoration définitive.

Vous pourrez toutefois être assujetti à la minoration temporaire de 10% pendant les 3 premières années de la retraite complémentaire Agirc-Arrco selon votre situation au moment de votre départ en retraite.

Pour de plus amples informations sur ce point, je vous invite à consulter le lien suivant : http://www.agirc-arrco.fr/particuliers/demander-retraite/conditions-pour-la-retraite/

Enfin, en cas de rupture conventionnelle, une allocation chômage peut être versée aux assurés jusqu'à l'obtention de la retraite à taux plein et ce, dans la limite de la durée maximale d'indemnisation, soit 3 années pour un assuré âgé de plus de 55 ans.

Vous trouverez les conditions d'indemnisation par l'Assurance chômage depuis le lien suivant : https://www.unedic.org/indemnisation/vos-questions-sur-indemnisation-assurance-chomage/quelles-sont-les-conditions-pour-beneficier-des-allocations-chomage

L'assuré pris en charge par Pôle emploi peut obtenir un trimestre par période de 50 jours indemnisés, dans la limite de 4 par an, et des points de retraite complémentaire Agirc-Arrco sous certaines conditions.

Dès lors, vous pourrez continuer à acquérir des droits à retraite de base et complémentaire durant cette période même si vous ne retrouvez pas d'emploi. Une rupture conventionnelle ne devrait pas impacter les simulations qui vous ont été faites par l'Assurance retraite.

Bonne journée,

Aurélie, Expert Retraite

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉