Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Plus de 67000 questions posées. Réponse gratuite sous 72h.

Question en attente de réponse

Départ anticipé ou rupture conventionnelle pour travailler en auto-entrepreneur

Bonjour

J’ai 58 ans (né le 8 mai 1962) et suis fonctionnaire de la fonction publique territoriale depuis le 1er janvier 1991 (30 ans). Je peux, à partir du 1er décembre 2022, faire valoir mes droits à la retraite dans le cadre d’un départ anticipé (carrière longue). Je bénéficie en effet de 7 trimestres cotisés avant mes 20ans et bénéficierai de 168 trimestres à cette date (sans dépasser le nombre limite de trimestres assimilés autorisés).
J’envisage de demander, à ma collectivité, une rupture conventionnelle à partir du 1er décembre 2021 et démarrer après cette date un travail en tant qu’auto-entrepreneur pour une durée de 4 ans au minimum, avec des revenus me permettant juste de valider 4 trimestres par an.
Je souhaite savoir ce qui est plus avantageux pour moi, en termes de pension de retraite finale :

  • partir en retraite au 1er décembre 2022
  • demander une rupture conventionnelle au 1er décembre 2021 et travailler jusqu’au 1er décembre 2025 en auto-entrepreneur
  • Quelle option est la plus avantageuse ?
    au regard de la pension de retraite que je pourrai avoir en 2026 ?
    décotes ou surcotes possibles ?

    Merci de votre aide

  • Imprimer
  • Partager

Réponses

Bonjour Patrick,

Pour faire simple, si vous ne souhaitez pas poursuivre votre activité dans la fonction publique, vous pouvez :

  • soit demander la retraite par anticipation pour carrière longue au 1er décembre 2022 et reprendre une activité, salariée ou non salariée, après cette date.
  • Dans cette situation, vous devrez remplir les conditions du cumul emploi retraite pour percevoir l'ensemble de vos retraites et votre nouveau revenu d'activité. En outre, le montant de vos retraites sera calculé définitivement, les nouveaux revenus d'activité, soumis à cotisations, ne permettant pas l'inscription de nouveaux droits.

    A toutes fins utiles, je vous conseille de consulter le lien suivant relatif au cumul emploi retraite de la fonction publique, sachant que ces dispositions sont transposables notamment au régime général de la Sécurité sociale :
    https://www.cnracl.retraites.fr/actif/ma-future-retraite/...

    • soit obtenir une rupture conventionnelle au 1er décembre 2021 et travailler jusqu'en novembre 2025 pour continuer à acquérir des droits à retraite (trimestres pour le régime de base et points de retraite complémentaire) permettant ainsi d'améliorer le montant de vos retraites.

    Dans la mesure où vous auriez également travaillé dans le secteur privé, et donc cotisé au régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco, en poursuivant votre activité, sans avoir fait liquidé votre retraite, au moins 1 an après la date à laquelle vous remplissiez les conditions du taux plein (1er décembre 2022), cette retraite ne serait, en outre, pas visée par le coefficient de solidarité (minoration temporaire de 10% pendant 3 ans).

    Vous pouvez retrouver plus amples informations à ce sujet via ce lien :
    https://www.agirc-arrco.fr/particuliers/demander-retraite...

    Enfin, vous pouvez obtenir une estimation du montant de votre future retraite, tant pour les régimes de base (régime général de la Sécurité sociale, Service des Retraites de l'Etat...) que pour les régimes de retraite complémentaire, en vous rendant dans votre espace personnel sur le site https://www.agirc-arrco.fr

    Bonne journée,

    Virginie, Expert Retraite

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉