Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Plus de 67000 questions posées. Réponse gratuite sous 72h.

Question en attente de réponse

Que faire après un licenciement à 62 ans ?

Bonjour,
J'ai 62 ans et je viens d'être licencié : mon préavis se termine fin septembre (je précise que ce n'est pas un licenciement économique).
Ayant 160 trimestre à fin 2020 (dont 4 de service militaire), je comprends que j'en aurai 164 fin 2021 même si je ne travaille pas d'octobre à décembre (avec le paiement des congés et l'indemnité de licenciement, je dépasse largement le montant annuel nécessaire pour obtenir 4 trimestres en 2021).
J'essaie de comparer différents scénarios :

1) Racheter les 3 trimestres manquants (pour "étude supérieures") et prendre ma retraite au 01/01/2022. Compte tenu de mes revenus, je vais payer les trimestres au prix maximum. Et l'inconvénient est que je vais avoir la minoration de 10% pendant 3 ans sur la retraite complémentaire. En outre, la CNAV me dit qu'il faut 6 mois pour que le rachat aboutisse et ensuite 6 mois pour la demande de retraite. Cela semble incompatible avec le 01/01/2022.

2) J'ai compris qu'en ne rachetant que 2 trimestres (toujours pour une retraite au 01/01/2022) j'ai une minoration définitive d'environ 1% mais que j'échappe à la minoration de 10% pendant 3 ans. Est-ce vrai ? Si oui, cela semble donc avantageux (le point mort est dans 25 ans). Le délai de rachat reste problématique pour le 01/01/2022 (est-il possible d'accélérer ?)

3) Ai-je droit au chômage alors que j'ai 62 ans ? Si oui, je comprends que je ne vais être indemnisé qu'à partir de mars 2022 (délai de carence maximum de 150 jour, toujours compte-tenu du paiement des congés et de l'indemnité de licenciement). Si je prends ma retraite au 01/07/2022, j'aurai été indemnisé 4 mois à cette date (mars à juin), est-ce suffisant pour obtenir 2 trimestres ? (toujours dans l'optique de partir avec 166 trimestres au lieu de 167 pour échapper aux -10% pendant 3 ans). Dans ce cas, pas besoin de racheter des trimestres et selon mes calculs, même avec les mois de carence c'est plus avantageux.

En définitive, le scénario 3 semble le plus avantageux mais est-ce que j'ai fait une erreur quelque part dans mon raisonnement ou dans les règles ci-dessus glanées sur internet ?
Merci d'avance pour votre réponse.

Emmanuel
Emmanuel

Emmanuel

Niveau
0
2 / 100
points
  • Imprimer
  • Partager

Réponses

Bonjour Emmanuel,


Je vous confirme la justesse de votre analyse. Bravo !


Vos salaires de janvier à septembre 2021 vous permettront sans nul doute d'acquérir 4 trimestres cotisés.


Le chômage qui suivra générera pour vous des trimestres assimilés, à raison d'un trimestre pour 50 jours de chômage, délai de carence compris. L'indemnisation sera poursuivie jusqu'à ce que vous remplissiez les conditions de la retraite à taux plein, c'est-à-dire après avoir acquis les 3 trimestres manquants.


En allant jusque là, vos retraites de base et complémentaire seront calculées à taux plein. Vous subirez cependant le coefficient de solidarité (la minoration de 10% de l'allocation Agirc-Arrco pendant 3 ans).


Cette minoration n'est toutefois pas appliquée aux personnes qui ne remplissent pas les conditions de la retraite à taux plein.


Vous l'éviterez donc en prenant votre retraite avec seulement 166 trimestres sur les 167 requis pour votre génération. Votre retraite Agirc-Arrco sera alors calculée avec une minoration définitive de 1%.

Votre retraite de base subira également une petite décote et sera ainsi calculée : 49,375 % x RAM x 166/167.


Dans cette hypothèse, il faudra signaler à Pôle Emploi votre choix de prendre votre retraite avant le terme possible de votre indemnisation, l'objectif étant d'acquérir seulement deux trimestres assimilés en 2022, représentant donc une durée de chômage entre 100 et 149 jours..


Je vous laisse juge de la meilleure solution pour vous en considération de ces différents éléments, sachant qu'un rachat de trimestres ne me semble effectivement pas opportun au cas particulier


Bon après-midi


Didier, Expert Retraite

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉